REVUES | Communications Maximums

lingerie coquine

D’une bonneterie conventionnelle à la bonneterie de l’attirance amoureuse Textes diffusés par : Boutique de lingerie sexy Une bonneterie subsiste dès l’Antiquité, néanmoins la bonneterie ne pouvait guère être qualifiée de sexy à ce moment. Elle permettait surtout à cacher le corsage des demoiselles qui était estimé comme inconvenant. Une bonneterie plus actuelle débarque à la Renaissance, avec l’invention des corsets. Médiocrement agréable, le corset est spécialement consacré à affiner la taille et à garder le dos droit. Le corset est réservé à l’aristocratie. Au 16e siècle, la culotte de coton la suite du papier