REVUES | Communications Maximums

Le cloud, qui est un anglicisme pour le mot nuage, tel que son nom l’indique, est une sorte d’énorme mémoire informatique qui plane au-dessus de nos têtes et à laquelle il est faisable d’accéder de n’importe où. On peut de cette manière consulter nos photos de vacances ou alors de nos documents de travail sans avoir avoir la nécessité d’être présent physiquement quelque part de spécifique.

Le nuage, la majorité des gens en fait sans vraiment s’en douter. A titre d’exemple, votre messagerie électroniques’avère être du cloud. Afin que que vous soyez aptes à en faire la consultation, il se fait une copie de vos emails sur votre ordinateur à partir du serveur où ceux-ci sont stockés. Pour les particuliers et compagnies, il y a chaque jour plus de services de notre époque, et cela continue. C’est de prime abord plutôt abstrait, par contre cela l’est moins dès que l’on place des noms sur lesdits services. A titre d’exemple : SkyDrive, iCloud, Google, Drive, Dropbox, Orange, SFR ou Hubic.

Articles pour consulter : logiciel devis factures

On y fait appel pour Partager nos données, entre autres, entre plusieurs ordinateurs, une tablette, un smartphone, ainsi que nous assurer de leur protection est ce on fait appel au cloud.

Carnet d’adresse, agenda, fichiers pour le travail, photos, etc.agenda, carnet d’adresses, fichiers pour le travail, photos, etc. On peut mettre à peu près la totalité de nos données sur cloud. Évidemment, cela est dépendamment de la connexion internet à votre disposition : concernant les photos et vidéos, il vaut mieux bien sélectionner, sinon la sauvegarde peut prendre de nombreux jours jours ou semaines.

On ne doit généralement payer que suite à une quantité spécifique de données, mais avant cela, le service est gratuit. Uniquement quelques dizaines d’Euros par an vous seront réclamés. Bref, c’est bien pratique, le cloud. Cela simplifie vraiment la vie aujourd’hui où on recourt à toutes sortes d’appareils électroniques afin d’accéder à des données. Reste par contre d’incontournables questions concernant la confiance. Les données se révèlent être convenablement protégées, celles-ci sont plus en sécurité au sein du nuage où elles sont conservées sur plusieurs centres serveurs, au lieu d’être sur un ordinateur à la maison susceptible de tomber en panne.

Sur le plan théorique, il y a des possibilités de piratage, toutefois ils sont minimes. Il y a peu de chances que vos photos de vacances intéressent des hackers.

Les prestataires peuvent quelques fois passer leurs serveurs aux forces de l’ordre, la police ou les services de renseignement (on l’a vu dans l’affaire Prism aux USA) même s’ils s’engagent par contrat à assurer le coté confidentiel des données, parce qu’ils sont tenus se conformer à la loi. En définitive, le cloud c’est quelques risques pour une tonne d’avantages.